mercredi 29 avril 2020

Joyeuse Métamorphose


Dans la continuité des posts qui se succèdent depuis le 8 décembre 2019 :


Daniel Kieffer nous livre aujourd'hui un essai exceptionnel sur la crise multidimensionnelle du Covid-19. Un appel aux plans supérieurs, un souffle chaleureux, une vision transcendantale aussi accessible qu'apaisante.
Que vous soyez thérapeute, étudiant.e ou ami.e de la naturopathie, Daniel Kieffer vous invite à porter avec lui un regard holistique sur cette situation hors du commun.


lundi 20 avril 2020

À lire ou à relire !


Alors que 2020 et le COVID-19 nous plongent brutalement dans le Passage vers la Porte du Verseur d'Eau je vous invite à lire ou à relire l'ouvrage de Daniel & Anne Givaudan :




Ce récit se déroule entre Phnom-Penh, la jungle des Khmers rouges et le temple d'Angkhor. Un témoignage plus que jamais d'actualité qui nous fait plonger au cœur de la signification spirituelle des secousses qui agitent notre monde. Chacun de ces chapitres relate l'enseignement d'un maître de sagesse ayant connu l'Éveil au Cambodge et nous fournit une méthode pour mieux nous connaître et nous pacifier. On y découvre aussi les racines d'une conspiration mondiale visant à asservir la conscience humaine et à laquelle chacun participe sans le savoir. À la fois reportage, instrument de réflexion, outil de travail sur soi et aussi d'action, ce livre offrira un souffle nouveau à ceux qui veulent libérer leur « Christ intérieur ».

Nous avons en effet rendez-vous collectivement avec nous-même !

« L'humanité se retrouve donc aujourd'hui face aux spectres qu'elle a générés depuis l'aube des Temps. Ceux-ci ont fini par prendre corps sur le terreau idéal qu'ont élaboré les archétypes du pouvoir, de la domination et de l'orgueil. … La maîtrise de la conscience humaine, à la fois individuelle et collective en est l'enjeu. »

Il y est question de notre Ogre intérieur (Cf. Jack et le Haricot magique) :

« Le mental-intellect est l'élément majeur de protection, de renforcement et d'extension du "moi-je". Et puis il y a le mental-lumière, ou supérieur qui vous rapproche un peu plus de l'Homme. Il est précisément relié par un fil d'or à ce que nous appelons le "Point-Lumière". »

Cf.


mercredi 15 avril 2020

Le Zinc et ses bienfaits


Cette année du Rat de Métal nous parle du Zinc et de ses bienfaits !

Le Zinc serait une pointe "acérée" comme l'intelligence.

Il serait le minéral de l'intelligence !

Le Zinc est impliqué dans toutes les étapes de fabrication des anticorps et des globules blancs. C’est lui qui nous aide à fabriquer des protéines (médiateurs et anticorps) capables de lutter contre les virus et les bactéries. C’est lui qui permet d’opérer les divisions cellulaires qui servent à la « fabrication » de l’armée immunitaire.
Lire à ce sujet : Comment renforcer notre système immunitaire.

Le Zinc est fondamental dans la régulation hormonale, les glandes génitales, la prostate, l'insuline. Il régule l'hypophyse, la thyroïde et la glycémie. Il est indispensable dans les problèmes dermatologiques et capillaires, acné, psoriasis, herpès, candidoses, vergetures, cicatrisation, taches blanches sur les ongles, pertes de cheveux. Il est nécessaire au fonctionnement du goût, de l'odorat, de la vision. Il est indiqué dans les retards de croissance, ménopause, impuissance, infertilité, anorexie, infections, certains troubles hépato-pancréatiques et du système nerveux. Il renforce l'activité cérébrale. C'est un antioxydant (SOD) qui active plus de 200 enzymes.

Le déficit en Zinc dérègle la réponse immunitaire et augmente le stress oxydant et l’inflammation chronique, à l'origine des maladies cardiovasculaires, du cancer et du diabète.

Un déficit en Zinc peut se manifester par des dermatites, de l'irritabilité, des troubles neurosensoriels (perte du goût et de l'odorat), des diarrhées, des ulcérations cutanées qui ne guérissent pas.

Le Zinc est un régulateur des glandes oculaires.
La rétine est très riche en Zinc.

Le Zinc favorise la synthèse de la kératine, ce qui favorise la solidité du cheveu et de la peau.
Il agit également sur la glande du cheveu. Il va ainsi pouvoir diminuer la séborrhée, fortifier et activer la repousse des cheveux. Il intervient également dans la coloration capillaire.

Le Zinc augmente la production de collagène et d'élastine responsables du maintien et de la souplesse de la peau.
Il favorise la cicatrisation. C'est également un anti-inflammatoire.
Le Zinc stimule la SOD de l'épiderme qui assure la réparation de la peau contre les agressions de l'environnement.
Il a une action favorable contre l'acné, les dermatoses, l'herpès, les ulcères cutanés, la dermatite atopique, les érythèmes, l'eczéma non infecté.


Bibliographie :

Une information à vérifier

Conseils d'Hygiène

mardi 14 avril 2020

Le Métal est en rapport avec l'Automne


Puisque nous sommes dans l'année du Rat de Métal, l'idée m'est venue de publier d'anciennes notes sur le Métal prise dans le cadre de la préparation d'un cycle de 3 ans (de novembre 1998 à septembre 2010) co-animé avec Jean-Michel Guy et intitulé : Qi Gong et Naissance à Soi-même, en grande partie (en ce qui me concerne) inspiré de l'ouvrage de Catherine DESPEUX : Taoïsme et corps humain - Le Xiuzhen Tuédité chez Trédaniel.

La première était Les Poumons - l'Origine blanche, voici la deuxième :

L'Automne est la saison des récoltes

“Un « vent rapide » vient du ciel et il se produit une variation de couleur des êtres sous l'influence de l'énergie de la Terre. Il faut se coucher tôt et se lever de bonne heure, au chant du coq, gardant ses idées calmes, pour pratiquer la concentration mentale et aussi celle des forces.”
En automne l'énergie du Métal (dont le cycle est de neuf jours) entre dans les poumons et se communique au nez. L'énergie s'accumule dans les poumons.
Le Métal stimule/sollicite les Poumons (et les voies respiratoires) (yang) et le Gros Intestin (yin).
Quand la fraîcheur de l'automne coupe brusquement la chaleur de l'été, les maladies fiévreuses apparaissent. Les maladies d'automne se localisent au dos (poumons et voies respiratoires) et aux épaules mais aussi à la peau et aux poils.
Le point shu (foyer convergent de la circulation et du méridien) se trouve à l'épaule et au dos.

L'Ouest donne naissance à la sécheresse.
La sécheresse donne naissance au métal dur et solide et donc sonore.
Le Métal donne naissance à la saveur âcre et piquante.
La saveur piquante donne naissance aux poumons.
Les poumons donnent naissance à la peau et aux poils.
Les poils et la peau, donnent naissance aux reins.
Les poumons gouvernent le nez.
(Les poumons mettent l'air en réserve et le nez permet la respiration.)
Au ciel, c'est la sécheresse.
Dans la terre c'est le Métal.
Dans le corps, c'est la peau et les poils.
Dans les Zang (Organes), c'est les poumons.
(Le calme, amène une conduite vertueuse et la longévité.)
Dans les couleurs, c'est le blanc.
Dans les animaux c'est le cheval et le tigre.
Dans les céréales c'est le riz (blanc et dur).
Dans le son, c'est le son sonore Shang (sol), robuste, du métal.
Dans les bruits, c'est le ton pleurard.
Dans les événements, c'est la toux.
Dans les orifices naturels, c'est le nez qui préside à la respiration.
Dans les sens ce sont l'odorat et l'intuition (le flair).
Dans les saveurs, c'est la piquante qui a une action dispersante.
Dans la réalisation, c'est l'anxiété qui blesse les poumons.
La joie l'emporte sur l'anxiété.
La chaleur blesse la peau et les poils et dissipe les sécrétions salivaires.
Le froid domine le chaud.
La saveur piquante blesse la peau et les poils.
La saveur amère du Feu l'emporte sur la saveur piquante du Métal.

Lorsque l'Empereur (Métal) est bien dans sa saison,
que la Mère (Terre) a bien nourri son fils,
que le Fils (Eau) est énergique,
que le Conseiller à la Cour (Feu) est tempérant,
et que l'Ennemi (Bois) est maintenu à la frontière,
alors les énergies sont en paix et les maladies ne peuvent apparaître.


Le Métal reçoit son énergie de la Terre (minerai) :
Les métaux sont contenus dans la terre à l'état de pierre. Ils apparaissent dans les montagnes sous l'effet du ruissellement. L'accumulation de terre forme les montagnes qui, à leur tour, donnent naissance aux pierres. C'est ainsi que la Terre engendre le Métal.
Le Métal la libère dans l'Eau (fusion) :
Le souffle du faible Yin (automne) est humide et liquéfiant. La fusion des métaux entraîne leur liquéfaction, tout comme les nuages qui se forment dans les montagnes provoquent l'écoulement des eaux. C'est ainsi que le Métal engendre l'Eau.
Il est fondu par le Feu et peut couper le Bois.

Les attributions du Grand officier de Justice et du Directeur de la multitude relèvent du Métal. Ils donnent préséance à la Justice, veillant à ce que la sécurité règne aux frontières, que voleurs et brigands ne se montrent pas, et que dans les localités il n'y ait ni plaintes ni procès.
Le chakra en rapport avec les Poumons (bronches et cordes vocales), l'Automne et le Métal est celui de la gorge. Il est couplé avec la glande thyroïde qui régit la communication et les échanges.

dimanche 12 avril 2020

Le retour d'Ostara et de son Lièvre…


Pâques et ses œufs, symboles de fertilité, de renouveau…
L'entrée dans le temps lumineux,
en compagnie d'Ostara et de son Lièvre.



Quelques clés : Est, Easter, Eostre, Œestrus, Ostern, Ostara, Ishtar…

Quelques liens pour réviser le sujet :

Un œuf trouvé ce matin dans le jardin :

Les Origines de Pâques
06.15.83.50.18

EOSTRE ET L’ŒUF :

Les traditions païennes nous donnent le nom Anglais de Pâques, Easter, qui vient du mot « Eostre ». Le mot vieil-anglais pour le mois de mars était Estor-monath « le mois des ouvertures ».


Selon le compte rendu qu’en donne Bède le Vénérable. Estor-monath fut ainsi nommé en l’honneur de la déesse saxonne du Printemps, Eostre. On ne sait rien de très sûr à son propos, mais les rituels qui lui sont associés célèbrent les commencements, symbolisés par l’œuf de Pâques, et la fertilité, représentée par le lièvre ou le lapin de Pâques.


La forme ovale de l’œuf symbolise le cycle éternel des saisons. Dans les célébrations païennes d’Ostara, l’œuf représente l’œuf cosmique de la création et de la Renaissance. Le jaune évoque le dieu-soleil, tandis que le blanc et la coquille représentent la déesse vierge : leur union mystique a lieu, dit-on, lors de l’équinoxe de printemps.


Dans les communautés agricoles d’autrefois, les œufs étaient une source vitale de nutriments. A la mi-mars, les provisions de nourriture accumulée pendant l’année précédente commençaient à s’épuiser. Les premiers œufs de l’année, pondus par les volailles domestiques ou pris dans les nids d’oiseaux sauvages, permettaient d’obtenir des nutriments dont les gens avaient grand besoin.


La tradition de la chasse aux œufs de Pâques remonte à ce qui était à l’origine une nécessité : chercher des œufs d’oiseaux sauvages à ce moment de l’année.

Les Lièvres fous de Pâques ; c’est aussi le moment où l’on plante les graines en prévision des récoltes de l’automne, c’est pourquoi on célèbre, et on prie ardemment pour la fertilité de la terre. Le lapin de Pâques était le symbole de la fertilité très répandu dans l’Europe médiévale. La majorité des espèces de lièvres sont nocturnes la plupart de l’année, mais à partir de mars tous sont en rut et c’est leur saison des amours : ils sortent donc pendant la journée. De plus les femelles peuvent concevoir une deuxième portée de petits alors qu’elles attendent déjà la première. Les femelles qui ne sont pas réceptives « giflent » les mâles, qui ainsi rejetés sont frustrés et se comportent de manière imprévisible. Cette attitude a donné les expressions « fou comme un lièvre de mars » et « tête de lièvre ». La première apparaît dans the supplycacyon of soulys (la supplication de l’âme) de Sir Thomas More, l’auteur de Utopie : « fou non pas comme un lièvre de mars mais comme un chien enragé). Elle a été immortalisée grâce au Lièvre de Mars excentrique, compagnon du Chapelier Fou, dans Alice au pays des merveilles, de Lewis Caroll.


La légende moderne du lapin de Pâques, qui a son origine dans les traditions du lièvre de mars, vient d’Allemagne : elle est mentionnée dans des manuscrits du XVIe siècle, où les enfants laissaient dehors des nids faits d’herbes, ainsi que leurs coiffes et bonnets de Pâques, pour que le lapin de Pâques les remplisse de friandises ; mais ils ne pouvaient espérer trouver leurs chapeaux remplis que s’ils avaient été sages.

Une information à vérifier…



Premières fleurs de pommier


J'ai reçu  ce lien de deux sources différentes…
Évidemment la plus grande prudence est de mise,
et cette information est à vérifier.



Pour les médecins, traitement du Docteur Paliard-Franco :


Professeur Sandro Giannini :


Urgentiste américain :

Depuis il en est question dans la presse et