mercredi 29 septembre 2021

LES FORCES DU DESTIN

Parmi tous les livres qui ont jalonné mon chemin d'éveil, il en est un qui m'est particulièrement cher, celui de Marcel et Suzon CLAIRAC : "Les Forces du Destin".

 


 

Ce livre nous présente les peintures et poèmes initiatiques, destinés à l'enseignement spirituel dans le monde nouveau, que Giffie exécute par l'intermédiaire de Suzon.

Giffie est le double divin de Suzon, en signant G.H, sigle inversé du mercure, signature alchimique, il indique qu'il est bien Hermès, Mercure, l'initiateur, le Dieu intérieur de la révélation.

Un jour, pressé de questions, G.H. dicta ceci :

Le gentil compagnon qui a nom Giffie
Est, à Mon Ordre, établi pour la cause
Je suis le Premier, le Dernier
Je suis l'Ultime, le Centre
Et encore le seul


Suzon fait partie des êtres par qui Dieu nous parle, en attendant le moment où chacun pourra l'entendre en lui et dialoguer avec le Verbe.

Laissons la parole à Giffie :

« Le Seigneur se manifeste aux êtres simples, sincères et de bonne volonté. Il commence par les manœuvrer, c'est le mot, pour en quelque sorte, les tester. La vie a mille occasions pour ce faire. Inutile d'épiloguer : vos réactions à "nos obstacles" sont les réponses, dans ce genre d'examen que l'on fait subir.

Puis, lorsque le "candidat" - car vous êtes tous candidats à l'ultime connaissance -, lorsque le candidat a donné suffisamment de preuve de sa simplicité, de sa sincérité, de sa bonne volonté, alors, nous attaquons !

Et ce sont les mille pièges du Seigneur qui est, Lui, au-delà du Bien et du Mal. Et c'est pour cela que, bien souvent, on l'a pris pour le Diable, lorsque, emporté par son "jeu" il dépasse la mesure de vos moyens humains d'êtres incarnés !

Ces Forces d'Évolution, chacune selon ses fonctions, doivent manœuvrer jusqu'à la limite des forces humaines, sans trop heurter, sans trop écraser, sans trop exagérer les peines et les joies. A nos yeux, votre fragilité physique et psychique est l'obstacle majeur qui nous demande la plus grande attention.

Sois assurée de notre concours en toute occasion. Tes tableaux s'exécutent selon Nos données.

Ces toiles seront connues d'un grand public. On viendra méditer devant L'AME LIBÉRÉE, devant LA MORT EST UNE RENAISSANCE, devant KRISHNA devant LE SEIGNEUR AKASHA, etc.

Cette peinture métaphysique doit être exposée aux regards de la foule, mais seulement lorsque le public sera éduqué, initié, averti tout au moins.

Nous agissons dans l'Au-delà. Notre message est déjà divulgué à travers de nombreuses personnalités qui se prêtent volontiers à ce genre de travail. Les Forces Blanches opèrent sans cesse, les psychismes seront épurés, élevés, un courant irrésistible entraîne les âmes évolués vers les plans supérieurs. Chacun cherche un renouveau spirituel que font jaillir les sources d'Énergie cosmique. La Terre aura besoin de tous ses enfants renouvelés pour sortir de l'impasse actuelle. Soyez sans craintes, chacun est soigneusement étiqueté, marqué du Sceau Divin. Les autres, ceux qui doivent revenir, vont partir.

- Le concept de l'évolution est inscrit dans le Cosmos tout entier. Rien n'est statique, tout est mouvement et donc, TOUT EST PASSIF. Dès qu'il y a manifestation, dès que les mondes se sont formés, dès que toute structure spirituelle s'induit en matière, en liquide, en gaz, en éther, c'est le principe passif qui entre en jeu. Le PRINCIPE ACTIF ou ÉNERGIE demeure toujours Le POSITIF , celui qui imprime, qui imprègne, qui actionne, dirige, qui est l'information spirituelle. Il demeure de l'autre côté, dans l'Au-delà, en dehors de la manifestation.

Et le principe de vie ne manque pas d'appliquer le même système. Le cortex des soleils, des planètes, des étoiles, est l'âme des soleils, des planètes, des étoiles à l'infini. Cette âme est le principe féminin qui s'involue dans toute matière, pour lui donner vie et mouvement. Il en a été décidé ainsi de toute éternité.

Dans l'humain, lorsque les êtres sont sortis de l'animalité, le raisonnement abstrait a été l'un des
premiers signes de leur prise de conscience. Des êtres humains se sont posé la question : pourquoi suis-je ici ? pourquoi les luttes, les souffrances et la mort ?

En peu de mots, ce sont les invariables conséquences de l'involution de l'Esprit dans la matière, dans toute matière.

Les astres naissent, vivent, souffrent et meurent comme naissent, vivent, souffrent et meurent les plantes, les animaux, les humains. LA SOUFFRANCE EST LA SOUPAPE DE SÛRETE DE TOUTE EXISTENCE. Les sens indiquent, comme le font les ordinateurs modernes, tout le processus du conditionnement physique qui vous maintient en vie, donc en état, bon ou mauvais, de fonctionnement.

Dans quel but ?

Dans le Grand But que poursuit inlassablement le plan divin d'évolution, dans tous les domaines physique, psychique et spirituel.

Tenons-nous en à l'humain.

Lorsqu'une âme s'incarne, elle est très consciente de ce qu'elle fait, en fonction des motivations qui la font se réincarner. Elle fait partie, dans une petite mesure, du Plan d'Évolution cosmique, chaque être vivant ayant sa raison profonde d'exister, en l'harmonie des Plans Divins.

Mais une fois incarnée, l'âme oublie le but qu'elle poursuit sur Terre : celui de son perfectionnement. Elle a oublié sa condition divine et même, jusqu'à sa propre existence. Pourquoi ?

L'âme incarnée s'imbrique dans le corps physique, comme la main dans un solide et agréable gant de peau. Elle devrait se souvenir qu'elle est d'abord une main. Mais ce gant qui la protège, lui donne l'impression d'invulnérabilité ; elle ne pense plus qu'à ce gant et ne vit plus que pour lui : le maintenir et le garder le plus longtemps en bon état, voilà l'objectif premier qu'on lui inculque dès sa venue au monde.

Le gant n'est pas la main.

Le corps physique n'est pas l'âme.

De même que le gant protège et renforce en quelque sorte les potentialités de la main, de même le corps permet à l'âme de se manifester en tant que vie active, utile et intelligente. Dans quel but ?

Pour les astronomes et physiciens, il est remarquable de constater ce Grand Principe d'Évolution à l'œuvre dans l'Univers. Quant aux psychologues, philosophes, économistes et autres penseurs, ils n'en finiront jamais de se poser des questions, tant qu'ils ne poseront pas la bonne : PAR QUOI SOMMES-NOUS AGIS ?

Vous êtes agis par ces mêmes Forces d'Évolution qui vous transmettent des ordres que votre "inconscient" reçoit, tant bien que mal, dans l'indifférence générale.

Cet inconscient se situant dans votre âme, laquelle a oublié jusqu'à sa propre existence, ou tout au moins, le but qu'elle devait poursuivre sur Terre : ÊTRE AU SERVICE DES GRANDES FORCES QUI DIRIGENT VOS DEVENIRS ET QUI SONT LES LOIS DIVINES EN ACTION.

Les guerres, les maladies, les calamités de toutes sortes, sont issues de cet oubli majeur. Ces Grandes Forces en action, malmènent "les damnés de la Terre" qui se damnent eux-mêmes en allant à contre-courant ? Car ils ignorent ou feignent d'ignorer l'existence des Lois de la Nature, les Lois du Cosmos, lesquelles se retrouvent au-dedans de chaque individu.

Cependant, celui qui s'éveille à la découverte, à la perception de ces Lois divines, éveille, en même temps, sa propre conscience, son âme.

L'individu évoluera d'autant plus vite qu'il saura écouter et rechercher le meilleur en lui-même. il trouvera ce chemin de la Connaissance caché en lui, qui le mènera vers l'accomplissement de sa destinée.

L'union de son âme avec les Forces divines d'Evolution réalisera ainsi l'union mystique avec son moi profond, son Double Divin. »

QUESTION : - Est-il crédible que l'âme humaine doive obligatoirement passer par l'épreuve du minéral, du végétal, de l'animal et de l'humain pour parvenir a sa libération ?

RÉPONSE - "Oui, l'âme humaine est l'aboutissement d'un immense voyage métabolique de cette étincelle divine qu'est la VIE.

Elle a commencé son apparition dans le monde éthérique puis gazeux, minéral, végétal, animal.

L'animal supérieur, par son intelligence et ses facultés motrices, a permis aux Forces d'Évolution d'introduire dans l'homme, un échelon de plus vers l'opération finale qui devra réunir le Plan physique au Plan spirituel dans la Réalisation de l'Homme Total.

C'est l'âme humaine, avec sa conscience et tout ce que cela implique, dans l'organisation du Choix de Vie".

~ ~ ~

LES FORCES D'ÉVOLUTION

L'Universel selon Ses plans,
Oblige et met en marche
La machine aux infinis rouages
Dont l'allure, à son heure, évolue,
Prenant de l'ampleur dans le Temps.

Chacun à son poste maintenu,
Croise, marche et cherche
Ce qu'il a déjà trouvé.
Car Nous, les Forces d'Évolution,
Sommes le Sentier qui mène à l'Action.
Aucun de Nous ne faillit à l'Ordre établi.
Libres Nous sommes, libres nous restons
Dans le choix de l'Action,
Puisque, selon Nos Plans, Nous créons.
A la fois, horloge et horloger,
Rien ne se fait sans Nous.

Et voici comment l'on se sert de vous.
Sur le sol planétaire, la vie entre en jeu
Pulsant et combattant, telle une légion
En marche, féroce et sans pitié.
La vie croise la vie, selon la prime formule,
La Croix, symbole de la Terre.
L'homme, au cerveau malhabile,
S'irrite de ne rien faire sans pouvoir
Manœuvrer à sa guise…
Car il épouse étroitement sa destinée.
Là est Notre Action.
Chacun s'insère dans le quadrillage
Et doit donner le maximum
À chacun sa vocation. Ici commence
Le subtil enchaînement des causes
Aux effets grandissants.

Dans le monde matériel,
Une loi entre mille domine
Le choc en retour.
Le Cosmos tout entier
vibre à l'unisson
Dans vos réactions
Ainsi ont pris naissance
Et le Bien et le Mal.
Tout mouvement est Évolution,
Où révolution.

La corde raide de la Vie,
Autre figure symbolique,
Se situe entre les deux.
Plus l'homme s'élève
Et moins il a le choix
Le CHOIX signifiant COMBAT

Nous sommes là, heurtant
Et malmenant les damnés de la Terre
Qui vont à contre courant,
Tel un troupeau sauvage
De bisons égarés.
Les coups sont durs quelquefois.
Juge et Témoin à la fois,
Nous veillons, mais faisons payer cher
Les retours en arrière.
Inflexible est la Loi.

Pour ceux qui, déjà,
Cheminent en Notre compagnie,
La route est libre.
Sereine est leur conduite,
Facile est leur mérite
Ils sont unis en DIEU.

~ ~ ~

 
 
LA CAGE

JE t'ai ouvert la cage
Ma tourterelle
Et tu as pris l'envol.

Sais-tu le poids de Mon Amour?
Non, tu ne peux le connaître
Encore moins le comprendre.
JE SUIS L'IDEAL DE TON ÊTRE,
Je suis le Seul qui existe en toi.
Aussi, t'ai-Je initiée, ô Ma créature,
Moi-même.

Je t'ai ouvert la cage
Ma tourterelle
Et tu as pris l'envol.

L'âme humaine est ici représentée par la tourterelle qu'Apollon tient dans sa main. Jusqu'alors, elle était enfermée dans une sombre cage, les barreaux évoquant tous les liens qui la retenaient prisonnière dans l'étroite vie physique limitée aux cinq sens.

C'est Apollon, figuration de son Dieu intérieur, de son Double divin qui, après l'avoir initiée, lui ouvre la porte et lui montre la ligne droite et directe permettant d'accéder à la Lumière.

Dans la caverne de Platon, dès leur naissance, les prisonniers sont enchaînés, ne pouvant voir, sur le fond de cette caverne, que des ombres qu'ils prennent pour des objets réels. L'un des captifs est tiré au-dehors et mis en face des objets réels et de la Lumière. Mais il ne pouvait conquérir cette vérité par ses seuls moyens.

De même, l'oiseau n'aurait jamais pu s'envoler, si Apollon ne lui avait ouvert la cage.

Giffie, Peintre et Poète de l'Âme

Entre spiritualité et symboles : bienvenue dans l'univers visionnaire de Giffie ! 


mardi 28 septembre 2021

Détournement de l’amygdale du cerveau…

Détournement de l’amygdale du cerveau :
tous hackés par le narratif de la peur ?

par Nexus



Avec la crise du Covid-19, nombre de Français ne comprennent plus certaines réactions de leurs proches face à la réalité. Nous avons constaté ces derniers mois qu’il est de plus en plus difficile de discuter de certains aspects de la gestion sanitaire avec des collègues, des amis, voire la famille. Le clivage, le jugement ou le déni, semblent être devenus la nouvelle normalité dans la société et l’amygdale de notre cerveau n’y est certainement pas pour rien…


Face à l’évocation de certains faits qualifiés de « fake news » par les médias mainstream, aussitôt se met en place une stratégie d’évitement, voire de conflictualité. La peur de voir la réalité dans son ensemble s’est-elle emparée du raisonnement dans la société depuis notre amygdale ? Il s’avère que cette partie de notre cerveau joue un rôle déterminant dans le rapport à la réalité et à la manipulation de la population.


L’amygdale du cerveau, la gardienne des souvenirs émotionnels


Nous savons tous que nous avons des amygdales au fond de la gorge, mais le « complexe amygdalien » du cerveau est quant à lui peu connu, il est aussi appelé amygdale. C’est un groupe de cellules en forme d’amende situé derrière l’os temporal, au niveau des tempes. L’amygdale du cerveau sert au décodage et à la régulation des émotions. En elle, les souvenirs de joie, de tristesse, de bonheur se trouvent conservés et associés à des émotions. On parle alors de souvenirs émotionnels dont l’amygdale du cerveau est la gardienne. Elle fait partie du système limbique du cerveau, aussi appelé cerveau émotionnel qui conditionne les réponses émotionnelles et comportementales d’une personne.


La suite sur Nexus

samedi 18 septembre 2021

samedi 11 septembre 2021

Esclavage en nouvelle Égypte !

Dans le bulletin de Pâques 2021 destinés aux utilisateurs des produits Vita Fons II® nous écrivions :

Depuis un an, nous sommes entrés de plain-pied dans un tunnel obscur au bout duquel une grande lumière nous attend, comme le décrit, d’une manière symbolique, l’Apocalypse de Jean.


Nous sommes plus que jamais placés entre deux pôles. L’un mental, matérialiste et pseudoscientifique qui joue sur nos peurs et l’autre supra-mental et spirituel qui nous invite à la reliance avec notre Noyau Divin.


La nouvelle église médicale poursuit le même but que les religions traditionnelles : nous maintenir enfermés dans une matrice mentale tissée de peurs, de croyances et d’espoirs infantiles.


Olivier Clerc sur son blog pose la question :


Sommes-nous tous devenus croyants ?

L’église médicale : une religion inconsciente.


Il nous explique que « dans une société où la croyance prédomine, où l’émotionnel prend le dessus sur la raison et la superstition sur la science pure, la manipulation est un jeu d’enfant ».


Le croyant attend passivement qu’on le sauve. Il est faible, démuni, dépendant.


L’hérétique lui, s’efforce d’assumer lui-même sa santé, son évolution intérieure, ses responsabilités à tous niveaux, sans rejeter pour autant les conseils et les aides disponibles.


Il n’abandonne pas son pouvoir à quelque autorité extérieure, il se réapproprie sa santé.


Olivier Clerc conclut son article en évoquant la nécessité d’une laïcité sanitaire basée sur le respect des différentes approches dans le domaine de la santé.


Nous vous recommandons vivement la lecture de son tout petit livre publié en 1998, intitulé :


Médecine, religion et peur, l’influence cachée des croyances.


Voici un passage du chapitre 3 : Médecine messianique, médecine faustienne :


« Selon la mythologie chrétienne, l’archange Lucifer (porteur de lumière) a chuté par orgueil pour s’être cru l’égal du Créateur. On ne peut manquer de trouver des ressemblances entre ce récit symbolique et ce à quoi nous assistons aujourd’hui. Il y a, me semble-t-il, un orgueil certain à s’imaginer que l’homme, grâce aux seules lumières de la science, va se rendre maître du vivant, en s’y prenant de la façon dont il le fait actuellement, c’est-à-dire sans respect pour la vie. Les parodies de réflexion éthique qui entourent des sujets tels que la procréation assistée, l’avortement, l’euthanasie, les manipulations génétiques, etc., soulignent avant tout le désarroi et l’impossibilité de trouver des points d’ancrage solides d’une civilisation qui nie toute dimension autre que matérielle à l’existence, et qui ne perçoit pas l’unité du vivant. »


La situation actuelle est par bien des points semblable à celle des juifs esclaves en Égypte.


Nous sommes placés devant un choix, une servitude « sécurisante » ou une marche consciente et délibérée vers la Nouvelle Terre où il n’y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur Apocalypse 21:4.


Ce matin dans France-Soir je découvre une tribune signée de l'écrivain Marilis Valo auteur du "Crabe aux pinces de plomb" dont je vous recommande la lecture, intitulée :


Un nouveau « Peuple de vaccinés »


Tribune qui fait suite à celle du 13/01/2021 :


Anticovidisme : la nouvelle secte mondiale


suivie de celle du 02/02/2021 :


Sortir de la secte, étape 1 :

Observer les faits impartialement pour reconquérir son discernement.


qui se poursuit le 25/02/2021 par :


Sortir de la secte, étape 2 :

Prédictions et suggestion, désamorcer l'effet nocebo.

jeudi 19 août 2021

Le Grand Effroi…

Il est probable que les personnes ayant accepté de boire la soupe populaire et expérimentale, soient confrontées prochainement à une intensification catastrophique de leur dépendance immunitaire, et qu’il y ait chez ces personnes exposées au variant Delta ou potentiellement à d'autres souches de coronavirus des effets ADE.


Ces personnes sont en quelque sorte montés dans un train dont ils ignorent la destination, en renonçant à leur souveraineté, leur autonomie, leur immunité, leur liberté…



« Elles ont
laissé échapper le gouvernail de leur propre vie et ce qu'il adviendra d’elles dépend désormais du hasard et des influences extérieures. »

Six en haut dans l’hexagramme 58 du Yi King : Touei / Le Joyeux, le Lac.


Il se pourrait donc que l’automne soit très poétique :



De nombreuses personnes sensibles nous ont préparé à ce moment qui semble imminent :


Anne Givaudan et Daniel Meurois dans leurs ouvrages :


L'astrologue François Barthomeuf dans ses vidéos :

Myrha dans :


Anne Givaudan dans :


Patricia Darré qui nous propose dans son dernier livre


Le Dr Shawn


Aimée Soleil dans ses dernières vidéos :


Monique Mathieu dont les guides nous disent

qu’Il n'y en a plus pour très longtemps !


Le grand effroi passé fleurira de verveine,

L'oiseau ramènera le gui au creux du chêne

Pour les faucilles d'or.

L'Homme redressera la vieille croix rustique

Et le vent reprendra l'éternelle musique

Des harpes de l'Armor.

Celtes, vous connaîtrez le bonheur édénique,

Peuple nu, insoumis, qu'indiffère la mort ;

Dieu vous protégera de sa rouge tunique

Des remparts de Guérande, aux rochers de Glen-More.


Le Graal par Ar Roh Ilia



Voir également sur ce blog :