vendredi 22 avril 2011

Les géraniums robert sont de retour !



Géranium Herbe à Robert
(Geranium robertianum)
Herbe de Saint Robert,
Géranion,
Herbe à l'esquinancie (ancien nom de l'angine),
Bec de grue,
Bec de cigogne,
Herbe rouge,
Fourchette du diable,
Épingles de la vierge,
Aiguille de Notre-Dame,
Pied de pigeon,
Pied de colombe,
Patte d’Alouette,
Persil Maringouin,
Cerfeuil sauvage…

Étymologie : Le nom de Géranium vient du mot grec "géranos" qui signifie "grue", et du mot "erodios" qui veut dire "héron" (les fruits ressemblent à un bec de grue).

D'ailleurs le géranium était offert en offrande aux dieux celtes, en référence à la grue, oiseau qui était pour cette peuplade le symbole de la sagesse, tout comme elle l'est pour les chinois.


Robertianum peut provenir de Ruppertianum (cette plante fut dédiée à saint Rupert, évêque de Salzbourg au VIII° siècle, qui aurait découvert les propriétés hémostatiques de la plante). Pour d’autres, l’origine serait plutôt dans le mot latin ruber : rouge, en rapport avec la couleur rougeâtre des tiges.

Grâce aux géraniums à Robert, les sorcières qui en plantaient devant leur maison étaient averties de l’arrivée d’un visiteur, les fleurs se tournant magiquement dans la direction d’où il arrivait. Malheur aux mauvais esprits qui auraient osé toucher la poignée ou le loquet d’une fenêtre frottés au préalable avec des feuilles de l’herbe à Robert.

Introduit en Europe dès l’antiquité, ses propriétés sont déjà célèbres par Dioscoride au 1er siècle après J.C. Sainte Hildegarde et les apothicaires du Moyen Age le recommandaient comme remède contre la gravelle (lithiase urinaire), contre l’intoxication de l’organisme, la fatigue cardiaque.

Plus tard, du 16ème et 18ème siècle, ce sont surtout ses propriétés en usage externe qui furent célèbres : sur les plaies, les fistules, les dermatoses, les éruptions, les ulcères, les inflammations.



Empis pennipes avec sa longue trompe fine incurvée
(Synonymes: Empis longirostris; Empis nigripennis; Empis pennata)

Curieusement l’Empis pennipes a une trompe très longue…
Un vrai bec d’Ibis (oiseau associé au dieu Thot) !

1 commentaire:

Hélégia a dit…

Je pense que c'est une plante qui serait la bienvenue chez moi ;o)
Faudra que je pense à en mettre l'année prochaine... Là cette année dans le Nord avec les grosses chaleurs j'ai pas mal de petits essais botaniques qui s'inscrivent dans la case "échec"... Enfin... Il y a tout de même quelques réussites mais bon ça me rend triste de voir les saisons se déglinguées de plus en plus... Même le Myosotis qui est ma fleur préférée n'est pas resté longtemps, le printemps a vraiment été très court et trop chaud pour les premières fleurs de printemps... Et là mon Millepertuis donne mais moins que l'année dernière... Mon petit espoir, se sont mes capucines qui semblent enfin pointer le bout de quelques feuilles grâce aux quelques grosses pluies de la semaines dernières, mais avec les grosses chaleurs j'ai peur qu'elles souffrent aussi... L'arrosage du matin et du soir ne suffit pas à les aider un peu... Enfin bref... C'est tristounet mes essais pour cette année... Gros Gros Bisous et merci pour ces billets toujours empreint de moult savoirs et connaissances ;o)